Le voilier Le Rebelle à la conquête du Portugal

BON VENT AU REBELLE

VILA REAL DE SANTO ANTONIO

Le baptême a eu lieu, hier, au port de Kernevel, à Larmor Plage. Avec les deux parrains : Benoît Hamon, candidat à l’élection présidentielle de 2017 et co-fondateur du mouvement Générations.s et Emmanuelle Trocadéro, directrice de la structure lorientaise, Marin’Accueil.

UNE SECONDE VIE POUR LE VOILIER

Le Rebelle, voilier acheté à l’état d’épave en 2011 par Camille Carrée, a enfin retrouvé son élément naturel fin novembre 2018. De nombreuses années auront tout d’abord été nécessaires à Camille Carrée pour reconstruire ce bateau mythique qui fut construit en 1994 spécifiquement pour la formation voile.

Mais, épaulé de copains, il a réussi son pari fou : faire d’une vieille coque percée un superbe bateau de course-croisière de 11m.

« Nous avons fait le choix de recycler un bateau plutôt que d’en acheter un neuf, explique Camille Carrée. Précisons que la coque a été construite à Paimpol. L’électronique provient d’Hennebont par exemple. Cornouaille Gréement a fabriqué les voiles à Concarneau. Et l’architecte habite Locmiquelic. »

Camille a aussi été rejoint par Aurélie, sa compagne depuis 5 ans, qui a tout quitté pour le suivre dans ce projet fou. Ce jeune couple d’une trentaine d’année lance enfin son activité de formation à la navigation.

Le couple va quitter les côtes morbihanaises mi-avril pour celles de l’Algarve, au sud du Portugal. Leur entreprise Voile In Portugal propose les stages de voile à partir de Vila Real de Santo Antonio. Ils emportent dans leurs valise, un savoir faire maritime breton qui leur est cher. Camille Carrée l’enseignera alors dès septembre aux futurs plaisanciers.

UNE ALTERNATIVE AUX FORMATIONS EN FRANCE

En choisissant Vila Real de Santo Antonio comme port de départ des stages de voile, Camille propose par conséquent une alternative aux formations en France. « Ma spécialité sera de faire les stages en français« , plaisante le skipper. Il est bien conscient qu’il sera le seul à proposer ce service dans le sud du Portugal.

Les stagiaires pourront ainsi découvrir le sud du Portugal, la baie de Cadiz. Ils pourront même tirer quelques bords jusqu’à Gibraltar, le Maroc ou Madère.

Article Ouest France du 31 mars 2019

Shopping cart