Larmor Plage – Camille Carrée a lancé un financement participatif pour terminer la rénovation de voilier-école. Samedi, il invite le public à découvrir son projet et à visiter le bateau.

LE PROJET

En 2011, Camille Carrée a racheté un ancien voilier-école des Glénans, Le Rebelle, qui a formé des skippers talentueux.

Il a alors entrepris un long chantier pour le remettre à neuf. « Nous avons mis la coque à nu et l’avons intégralement transformé pour lui donner une deuxième jeunesse », détaille-t-il.

Grâce à l’architecte Olivier Petit, qui a entre autres, dessiné le voilier océanographique Tara, « nous avons modernisé le plan de voilure, l’ergonomie du cockpit et l’aménagement intérieur.

Nous souhaitions conserver la philosophie du bateau : un voilier simple et confortable. »
Car l’objectif de Camille Carrée, est de « lui redonner la même affectation. Continuer à former des plaisanciers en découverte ou en perfectionnement ».

UN REPAS COMMUN POUR ÉCHANGER

Camille a été à la fois navigateur, moniteur de voile, skipper, sauveteur en mer. Il sera aussi formateur sur le bateau. Entre la Bretagne et le Portugal. « Le voilier sera basé, plus précisément, en Algarve, au Portugal, l’hiver et à Lamor-Plage au printemps et en été. »


L’initiateur du projet a déjà réuni 90% des 100 000 euros nécessaires pour rénover le bateau. « Il reste néanmoins maintenant à investir dans les voiles. C’est pourquoi, avec ma compagne Aurélie, nous avons lancé, depuis quinze jours, un financement participatif en ligne.

DONNEZ DES AILES AU REBELLE

Chaque personne intéressée peut ainsi donner ce dont elle a envie, à partir de 5 euros. Chaque contribution donne lieu à une contrepartie. Par exemple : invitation au baptême, objet souvenirs, t-shirt et même une journée en mer ou stage découverte. Les entreprises peuvent aussi sponsoriser le bateau : leur logo sera ainsi affiché sur la voile.

« Nous profiterons du merveilleux terrain de jeu qu’offre la région de l’Algarve, au sud du pays. Nous accueillerons nos premiers stagiaires durant l’hiver et le printemps. Le reste de l’année, nos sessions se tiendront au port du Crouesty, à Arzon (56) ou à Lorient », détaillent les deux marins.

LE CŒUR DE CIBLE :

plaisanciers francophones, amateurs ou confirmés, souhaitant se perfectionner à la navigation au côté de Camille, un expert en la matière. « Les sessions dureront entre cinq et treize jours, moyennant 700 0 1400 euros par personne. On partira parfois 48 heures en mer. L’idée est d’apprendre à nos stagiaires à gérer leur fatigue et leur stress.  Faire le tour du monde en famille sur un voilier ne s’improvise pas. Il faut être préparé« , insistent Camille et Aurélie.

Déterminé à transmettre son savoir-faire et sa passion, le couple breton a également lancé une campagne de financement participatif avec laquelle il espère collecter 12 500 euros pour acquérir des voiles. Et lever l’ancre pour de bon.

Shopping cart