Benoît Hamon met le Rebelle a flot

L’AMI AVANT LE CANDIDAT

Le nouveau voilier école le Rebelle, retapé par Camille Carrée, vient de s’offrir un parrain de choix. Le candidat aux élections européennes de Génération.S, Benoît Hamon a baptisé l’embarcation au port de Kernevel, ce samedi. Un geste « amical et qui n’a rien de politique », ont insisté les participants.

C’est fait. Après 4 ans et 8000 heures de travail, le voilier de 10 mètres acquis par Camille Carrée est enfin prêt à lui offrir « son rêve de gosse ». Le briochin de 35 ans et sa compagne, Aurélie Devoisin ont accueilli du beau monde sur le pont de leur Rebelle au port de Kernevel, samedi après-midi : le sponsor Cellastab qui a permis de boucler le financement des voiles et gréements à l’automne, mais aussi et surtout les deux locales de l’étape, Emmanuelle Trocadéro (directrice de l’association Marin’ Accueil) en tant que marraine et la député européenne Isabelle Thomas.

A leurs côtés : le très attendu Benoît Hamon, « venu en ami et qui a honoré sa promesse de breton » faite à Camille en août 2018.

Rien à voir avec la campagne aux européennes dans lequel le fondateur de Génération.S est aujourd’hui engagé, ont assurés les intéressés. « Vous avez super bien choisi votre parrain, Benoît est un phare, un rebelle lui aussi. Qui de mieux pour défendre, comme votre voilier, l’idée de l’Europe, de la transmission, de la liberté ? » n’a pourtant pas manqué de s’enthousiasmer l’élue européenne sortante, adhérente… de Génération.S, justement.

« C’est mon premier baptême de bateau et je suis heureux de tenir ma promesse envers Camille », explique pour sa part l’ancien candidat socialiste aux élections présidentielles de 2017, qui ne cache pas être venu faire dans le Morbihan « d’une pierre deux coups ». Une réunion avec les sympathisants était d’ailleurs prévu à Kernevel en soirée.

UN MARIAGE À LA CLEF

« Ma fille de 6 ans a appris à nager grâce à lui, pendant nos étés dans le Finistère, a rappelé Benoît Hamon. Camille a une manière de penser le rapport à l’homme et à la nature qui me va bien. Nous partageons les même convictions, je souhaite bon vent à son projet qui est à la fois un engagement de vie et professionnel, dans le souci de préparer un futur équitable pour les prochaines générations. »

Désormais à flot, le Rebelle démarrera ses activités de formation à la navigation au Portugal à partir de septembre prochain. « Nous y lancerons notre première saison, avant de revenir à Larmor Plage au printemps 2020 ». témoignent Camille Carrée et Aurélie Devoisin. L’hiver en Algarve, l’été dans le Morbihan. Le beau projet de vie prend forme. Avec un mariage à la clé. La demande à sa douce a été formulée par le jeune homme ce samedi, en direct, devant témoins, sur les pontons !

Article Télégramme du 1 avril 2019

Shopping cart